Jantel-esperluette
Herméneutikon des VET.
search_left
L’AU REVOIR ADRESSÉ À JEAN-CLAUDE PANTEL


Si le chagrin, très vite, envahit ton cœur las
D'une vie parisienne où chacun se prélasse
A soigner, tel jadis Dathan dorant son veau,
La beauté qui se vit très en marge du Beau;
Oui, si l'insurrection de la mélancolie
Vient assiéger la tour de ta douce euphorie,
Puis saper, des soudards de la mauvaise humeur,
L'édifice écroulé d'un fragile bonheur,
N'aie crainte ! Car alors juste il te suffira
De te remémorer les innombrables joies
Qu'ensemble, et sans nuls heurts, nous pûmes partager !
Le Temps fit l'Univers, cyclique Immensité,
Pour que ce qu'on y perd se retrouve toujours
En nous laissant l'Espoir de nous revoir un jour...
 
La rubrique "Épistoles" regroupe toutes les lettres adressées par Esperluette à Jean-Claude Pantel.
© 2012
Créer un site avec WebSelf